Archives du mot-clé Sidi Larbi Cherkaoui

[Du côté des lecteurs] « Méta Myth (ou le roman qui voulait apprendre à danser) »

 

EXTRAIT D’UNE CONTRIBUTION DE MARTIN GIVORS,

À PARTIR DU MANUSCRIT MYTH(E) VERSION JUIN 2015

(en recherche de publication pour revue scientifique)


(…) Kérouanton écrit. Sur la danse, avec la danse, pour la danse, à partir de la danse, contre la danse, pour la littérature ? La danse et ses danseurs, ses chorégraphes, ses spectateurs. Bref. Il écrit quoi, sans nul doute. Mais telle est la question. Il écrit quoi ? Peut-être la danse d’un roman « se faisant »[5], qui saute chute roule se relève et recommence, malgré ses blessures et la lumière qui refuse de poindre au bout du tunnel. Un roman qui se plante, donc qui pousse. Et qui rêve, à l’instar d’un certain Sidi Larbi Cherkaoui, d’« aller dans toutes les directions à la fois »[6]. En attendant l’évaporation, Kérouanton arpente, pérégrine ; Myth(e) est comme une marche à travers l’écriture, de la danse comme de la littérature.

Continuer la lecture de [Du côté des lecteurs] « Méta Myth (ou le roman qui voulait apprendre à danser) » 

Ouest-France [Presse] : « Joël Kérouanton à L’Embarcadère, ce vendredi »

ARTICLE AUTOUR DU LIVRE « MYTH(E) », OUEST-FRANCE | 07 OCTOBRE 2016 | PAR CLAIRE ROBIN


Joël Kérouanton est de retour avec un nouveau livre, Myth(e), l’oeil du souffleur (17€). Ce court ouvrage se veut une « traduction d’un spectacle en livre ».

Après sa rencontre avec le chorégraphe de danse contemporaine, Sidi Larbi Cherkaoui, il y a plus de dix ans, alors qu’il était chroniqueur artistique, Joël Kérouanton a voulu écrire autour de sa création Myth, en prenant la place aux côté des danseurs lors des répétitions.

« C’est une manière de prolonger la vie de ce spectacle qui n’est plus programmé aujourd’hui, précise le nazaréen. Il s’agit d’un texte de fiction sur la danse, à travers le regard d’un narrateur. La danse est prétexte, comme pourrait l’être un paysage. »

Vendredi 7 octobre, 19h00, l’auteur est à l’Embarcadère, esplanade des Droits-de-l’Homme et du citoyen Nelson-Mandela.

Éduc pop & Transformation sociale [Presse] : « Rencontre au Centre National de la Danse : Mythe, un roman dansé »

arton3915-cd61dPUBLIÉ PAR MADELEINE ABASSADE, LE JEUDI 7 AVRIL 2016, SUR LE SITE EDUCATION POPULAIRE & TRANSFORMATION SOCIALE

« Rencontre au Centre National de la Danse :  » Mythe, un roman dansé. » Immersion de Joël Kérouanton dans la compagnie de Sidi Larbi Cherkaoui

A partir de son immersion dans le travail du danseur et chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui….

Dans le cadre d’une collaboration artistique et scientifique avec l’auteur Joël Kérouanton, une journée de recherche autour de son manuscrit Myth(e) – un roman dansé, aura lieu dans les locaux du Centre National de la Danse (Pantin) le samedi 9 avril.

Continuer la lecture de Éduc pop & Transformation sociale [Presse] : « Rencontre au Centre National de la Danse : Mythe, un roman dansé » 

Radio La Tribu [Presse] : « Rencontre autour du livre Myth(e) à paraître »

14597735145702604ae15d4Reportage d’Adeline Champ. Posté le 04 avril 2016 sur le site de Radio La Tribu.

L’auteur est en pleine finalisation de son prochain roman Myth(e), dont la sortie est prévue en septembre prochain. Nous l’avons rencontré dans son atelier. (Écouter)

Joël Kérouanton est un écrivain, nazairien depuis quelques années. Nous sommes allés à sa rencontre dans son atelier. « Le Dico du Spectateur », la « Zone d’Embarquement Critique »… Ses projets sont multiples tout autant que son écriture. Vous pouvez le suivre sur son blog http://joelkerouanton.fr/

 

[Dernier ouvrage paru] Myth(e) – roman dansé

couv-myth-site-e1473286013767Ouvrage publié avec le concours de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

« La force d’une danse, c’est le temps nécessaire pour en énoncer les mots. Pour myth, de Sidi Larbi Cherkaoui, il m’a fallu un livre. Et si ces fragments d’histoires, ces échos des répétitions, ces tessons de vie, ces théories, ces emprunts, ces accidents, ces investigations, ces haïkus, ces dialogues imaginaires et autres évocations n’étaient ni plus ni moins qu’une forme de ratage? J’ai fini par conclure que je ne pouvais, en fait, que suivre le mouvement sans jamais parvenir à le définir. Mais dans l’intervalle, quelle aventure! » J.K.

Myth(e ) – roman dansé est une autofiction inspirée d’une immersion dans une compagnie internationale de danse à Anvers (Belgique), auprès du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, à l’occasion de la création et de la diffusion du spectacle myth (2006-2010).

L’étai Deligny – une pensée de la fabrique (qui me suit partout)

Texte écrit et lu à l’occasion des 30 ans du Collège international de philosophie, Palais de la découverte, Paris, 7 Juin 2013 (en savoir plus)Thème de la journée : « Fernand Deligny : errance et consistance d’une pensée »

———————

Le 6 mai 2013,

Saint-Nazaire

Fernand,

Je le sais, tu n’aimes pas trop les célébrations. Si tu avais été vivant tu ne serais pas venu ici. Tu serais resté au côté de ceux qui sont en vacance de langage. Des retraités de naissance, comme tu disais, qui n’ont pas besoin de faire le moindre geste utile.

Continuer la lecture de L’étai Deligny – une pensée de la fabrique (qui me suit partout) 

Autour de MYTH

TEXTE PUBLIÉ DANS LA REVUE CASSANDRE N°71, CHRONIQUE SENS DESSUS DESSOUS, « AUTOMNE 2007 ».

           

Le chorégraphe et danseur Sidi Larbi Cherkaoui mène ses créations comme chacun d’entre-nous mène sa vie, par les circonstances et le hasard. Il ne pratique pas le casting ou autre chose du genre, et réunit danseurs, acteurs, plasticiens et auteurs, devenus au fil du temps ses compagnons de route. Aussi, sans que je n’eu le temps de me retourner, me voilà associé à la création de MYTH [1], pendant l’année 2006/2007 à Anvers ! Je délaissai partiellement mes activités d’éducateur spécialisé et plongeai tête baissée dans cette aventure flamande, avec pour projet d’écrire autour du spectacle et, peut-être, d’apporter des petites choses ici ou là. On verra bien !, m’assura le chorégraphe.

Continuer la lecture de Autour de MYTH 

Je chante pour dire que je suis vivante (Christine Leboutte)

Eastman--2PROPOS RECUEILLIS POUR LE FESTIVAL « LES GRANDES TRAVERSÉES », BORDEAUX, 2005.

Christine Leboutte est comédienne, chanteuse, metteur en scène et compositrice. Elle se forme au solfège, harmonie et chant classique avec Paule Daloze. Elle collabore aux créations de Sidi Larbi Cherkaoui ; dans « Rien de rien » et « D’avant » pour l’apprentissage des chants italiens de tradition orale ; dans « Foi » et « Tempus Fugit » où, comédienne, elle est chargée de la direction musicale des danseurs.

Continuer la lecture de Je chante pour dire que je suis vivante (Christine Leboutte) 

Le bal Moderne, ou quand la danse joue au foot (Damien Jalet)

Eastman--1PROPOS RECUEILLIS POUR LE FESTIVAL « LES GRANDES TRAVERSÉES », BORDEAUX, 2005.

Damien Jalet, né en 1976, a collaboré avec Wim Vandekeybus dans The Day of Heaven and Hell, Ted Stoffer, Christine De Smedt dans 9 x 9, et Sidi Larbi Cherkaoui, dont il est le partenaire artistique, dans Rien de rien, Foi, Tempus fugit. En 2002, il crée en collaboration avec Sidi Larbi Cherkaoui, Luc Dunberry et Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola, D’avant pour la Schaubüne am Lenhiner Platz. Il s’intéresse au chant de tradition orale italien qu’il étudie et pratique avec Christine Leboutte et Giovanna Marini depuis 1997.

Continuer la lecture de Le bal Moderne, ou quand la danse joue au foot (Damien Jalet) 

Aller vers une histoire qu’on peut reconnaître (Nienke Reehorst)

Eastman-PROPOS RECUEILLIS POUR LE FESTIVAL « LES GRANDES TRAVERSÉES », BORDEAUX, 2005.

Danseuse et chorégraphe formée à l’Académie de danse de Rotterdam, Nienke Reehorst (1964) travaille tout d’abord pour des compagnies de danse et de théâtre aux Pays-Bas (1986-1991). Elle poursuit son parcours de danseuse avec Wim Vandekeybus (1991-1996), et ensuite avec Meg Stuart, Ted Stoffer et Christine de Smedt des ballets C. de la B. En tant que chargée de cours indépendante, elle intervient auprès de groupes très différents en Europe, aux États-Unis et en Amérique du Sud. En outre, Nienke Reehorst travaille depuis 1998 auprès de personnes handicapées mentales et physiques. Commencée au CREAHM Bruxelles (Association CRÉAtivité et Handicap Mental), son expérience s’est prolongée au cours d’animation de stages internationaux (2000-2004) en Thaïlande et en Italie. C’est à cette période qu’elle rencontre les acteurs du Theater Stap.

Continuer la lecture de Aller vers une histoire qu’on peut reconnaître (Nienke Reehorst)