Archives du mot-clé éducation spécialisée

Théâtre barjo d’un art éducatif | Postface

TEXTE PUBLIÉ DANS L’OUVRAGE DE VIRGINIE LE PRIOL « LES COULISSES DE CECILIA, THÉÂTRE BARJO D’UN ART ÉDUCATIF », (PRÉFACE PASCAL LE REST), PARIS, L’HARMATTAN, 2010, PP 91-95.

Virginie Le Priol relate une expérience et, en la racontant, nous donne à voir les enjeux d’un lieu où l’art ne va pas de soi, un « contre-emplacements », un de ces endroits dénommés « hétérotopies » par Michel Foucault, un espace ouvrant à bien des richesses et donnant la possibilité à ceux qui le fréquentent de mettre en acte la conclusion de cet ouvrage : « faire de sa vie une création, une transformation de soi, par le théâtre, les livres, l’écriture ».

Continuer la lecture de Théâtre barjo d’un art éducatif | Postface 

   Quel est ton rêve ?

TEXTE PUBLIÉ DANS LA REVUE CASSANDRE / HORSCHAMP, « L’ART EN DIFFICULTÉ. ABRIS, CHANTIERS ET ASILES DE L’ART », CASSANDRE HORS-SÉRIE N°5, COLLECTION HORSCHAMP, MARS 2007.

Les assiettes volent, quelques poings partent, des cris s’élèvent ; je m’abrite au calme, dans les toilettes fermées à double tour. La scène se déroule dans un foyer d’accueil pour adolescent en ruptures sociales et familiales, à St Malo. « C’est cool, ton job », disent les amis, « vue sur la mer… » La mer est belle, mais le bleu turquoise de la baie de St Malo ne semble pas adoucir les mœurs.

Continuer la lecture de    Quel est ton rêve ? 

Cassandre [Presse] : « Le chêne et le palissandre »

Unknown-3CRITIQUE DU LIVRE « HORS-SCÈNE : DU HANDICAP À L’AVENTURE THÉÂTRALE », CASSANDRE | HIVERS 2006 | PAR VALÉRIE DE SAINT DO.
En sculpture, le chêne est le bois le plus difficile à travailler, ainsi que le palissandre […]. Le plus facile, c’est le merisier, car tu parviendras toujours à sculpter à peu près ce que tu veux.

Continuer la lecture de Cassandre [Presse] : « Le chêne et le palissandre » 

Danse à trois temps

EXTRAIT DE LA « DÉDICACE DE L’AUTEUR », PUBLIÉE SUR LE SITE « PASSION DES LIVRES » À L’OCCASION DE LA SORTIE DE « HORS-SCÈNE : DU HANDICAP À L’AVENTURE THÉÂTRALE » – DÉCEMBRE 2005.

J’étouffe.
Du pouvoir de l’éducateur avant celui des personnes en survivance.
J’ai fui cette réalité manifeste. Dans ma fuite, j’ai trouvé l’art, véritable outil émancipateur pour les rejetés des circuits traditionnels, qui se sont trouvés «hors-scène» avant d’avoir le temps d’y aller.
Je cherche les chemins de traverse.
Allons voir du côté de notre sensibilité si nous n’y sommes pas. Eux, et nous. Aïe, aïe, aïe. L’art libère, transforme, met en relation. Ce qui n’est pas rien.
Prenons un radeau. Ou une péniche. Ou un rêve.

Continuer la lecture de Danse à trois temps 

lelitteratire.com [Presse] : « À propos de « Sidi Larbi Cherkaoui, rencontres » |Entretien avec Jean-Luc André d’Asciano (editions l’Oeil d’or)

Capture d’écran 2015-11-23 à 17.44.51Entretien paru sur Lelitteraire.com, 02 février 2005 (En savoir plus). De James Ell­roy, majesté du polar, à “Manou Binocles”, ami des tout-petits, le par­cours édito­rial de la mai­son d’édition L’œil d’or navigue aussi sur les che­mins de la moder­nité en danse avec les Mémoires de Loïe Ful­ler, pion­nière de la scé­no­gra­phie. Ces thèmes éclec­tiques n’ont rien à voir avec les ten­dances médiatico-littéraires (c’est assez rare pour être sou­li­gné) et sont de véri­tables choix de cœur pour Jean-Luc André d’Asciano. Les désirs de ce jeune éditeur vont vers les sen­tiers hors normes et les marges de l’édition. Ainsi, Sidi Larbi Cherkaoui…Rencontres, der­nier opus publié,