Archives du mot-clé danse contemporaine

Ouest-France [Presse] : « Quand les enfants créent… sur la création »

ECHOS D’UNE RÉSIDENCE D’ÉCRITURE EN PAYS SEGRÉENS (NORD D’ANGERS, 49), OUEST-FRANCE | 21 MAI 2012
L’auteur Joël Kérouanton a travaillé avec deux classes de CM2 autour de la danse. Chacun s’est inspiré l’un de l’autre.

Continuer la lecture de Ouest-France [Presse] : « Quand les enfants créent… sur la création » 

Lien social [Presse] : « Sidi Larbi Cherkaoui – Rencontres »

CRITIQUE DU LIVRE « SIDI LARBI CHERKAOUI, RENCONTRES », LIEN SOCIAL N° 779 | du 5 janvier 2006 | Numéro épuisé
Paris, mars 2003. Joël Kerouanton assiste à une représentation de Ook, chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui, interprétée par une troupe d’adultes handicapés. Ce fut « un coup de cœur immédiat ». Ce spectacle questionne son « itinéraire « en même temps que sa « place de spectateur ». S’ensuivent des rencontres entre l’éducateur et le chorégraphe. Un dialogue continu s’instaure.

Continuer la lecture de Lien social [Presse] : « Sidi Larbi Cherkaoui – Rencontres » 

Le bal Moderne, ou quand la danse joue au foot (Damien Jalet)

Eastman--1PROPOS RECUEILLIS POUR LE FESTIVAL « LES GRANDES TRAVERSÉES », BORDEAUX, 2005.

Damien Jalet, né en 1976, a collaboré avec Wim Vandekeybus dans The Day of Heaven and Hell, Ted Stoffer, Christine De Smedt dans 9 x 9, et Sidi Larbi Cherkaoui, dont il est le partenaire artistique, dans Rien de rien, Foi, Tempus fugit. En 2002, il crée en collaboration avec Sidi Larbi Cherkaoui, Luc Dunberry et Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola, D’avant pour la Schaubüne am Lenhiner Platz. Il s’intéresse au chant de tradition orale italien qu’il étudie et pratique avec Christine Leboutte et Giovanna Marini depuis 1997.

Continuer la lecture de Le bal Moderne, ou quand la danse joue au foot (Damien Jalet) 

Aller vers une histoire qu’on peut reconnaître (Nienke Reehorst)

Eastman-PROPOS RECUEILLIS POUR LE FESTIVAL « LES GRANDES TRAVERSÉES », BORDEAUX, 2005.

Danseuse et chorégraphe formée à l’Académie de danse de Rotterdam, Nienke Reehorst (1964) travaille tout d’abord pour des compagnies de danse et de théâtre aux Pays-Bas (1986-1991). Elle poursuit son parcours de danseuse avec Wim Vandekeybus (1991-1996), et ensuite avec Meg Stuart, Ted Stoffer et Christine de Smedt des ballets C. de la B. En tant que chargée de cours indépendante, elle intervient auprès de groupes très différents en Europe, aux États-Unis et en Amérique du Sud. En outre, Nienke Reehorst travaille depuis 1998 auprès de personnes handicapées mentales et physiques. Commencée au CREAHM Bruxelles (Association CRÉAtivité et Handicap Mental), son expérience s’est prolongée au cours d’animation de stages internationaux (2000-2004) en Thaïlande et en Italie. C’est à cette période qu’elle rencontre les acteurs du Theater Stap.

Continuer la lecture de Aller vers une histoire qu’on peut reconnaître (Nienke Reehorst) 

lelitteratire.com [Presse] : « À propos de « Sidi Larbi Cherkaoui, rencontres » |Entretien avec Jean-Luc André d’Asciano (editions l’Oeil d’or)

Capture d’écran 2015-11-23 à 17.44.51Entretien paru sur Lelitteraire.com, 02 février 2005 (En savoir plus). De James Ell­roy, majesté du polar, à “Manou Binocles”, ami des tout-petits, le par­cours édito­rial de la mai­son d’édition L’œil d’or navigue aussi sur les che­mins de la moder­nité en danse avec les Mémoires de Loïe Ful­ler, pion­nière de la scé­no­gra­phie. Ces thèmes éclec­tiques n’ont rien à voir avec les ten­dances médiatico-littéraires (c’est assez rare pour être sou­li­gné) et sont de véri­tables choix de cœur pour Jean-Luc André d’Asciano. Les désirs de ce jeune éditeur vont vers les sen­tiers hors normes et les marges de l’édition. Ainsi, Sidi Larbi Cherkaoui…Rencontres, der­nier opus publié,