Archives pour la catégorie Horschamp de l’art

“Amalgame”, ou comment danser l’histoire du corps

rubon161-914e4TEXTE PUBLIÉ DANS LA REVUE CASSANDRE / HORSCHAMP : «  AMALGAME OU COMMENT RACONTER L’HISTOIRE DU CORPS », AUTOUR DU PARCOURS DU CHORÉGRAPHE SÉBASTIEN CORMIER ET DE SA Cie AMALGAME, CASSANDRE N°68, HIVERS 2006, PP. 86-87.

La rencontre du danseur et chorégraphe Sébastien Cormier avec des personnes en situation de handicap fut un déclic : au-delà d’une recherche autour de son identité gestuelle, il a pu réellement commencer à questionner le corps et son histoire. L’association “Amalgame”, au croisement des énergies du chorégraphe, d’amateurs et professionnels du spectacle vivant, porteur de handicap ou non, prend acte de cette nécessité vitale de danser. Rencontre avec Sébastien Cormier, installé depuis trois années dans la région de Valence.

Continuer la lecture de “Amalgame”, ou comment danser l’histoire du corps 

Festival art et déchirure

rubon150-a8556Organisé tous les deux ans, le Festival ART ET DECHIRURE regroupe toutes les formes d’expression artistiques : théâtre, danse, musique, arts plastiques, cinéma et vidéo… issues entre autres du monde de la santé mentale ou traitant de la question. Ce que les organisateurs nomment la déchirure de l’être. Il ne s’agit pas de proposer une esthétique de la folie mais plutôt de dé-marginaliser et témoigner de l’existence d’une production artistique singulière. Le Festival a fêté sa 10ème édition en mai 2006. Passage en revue de cet événement incontournable de la vie Rouannaise.

Continuer la lecture de Festival art et déchirure 

Dilemme quotidien en CAT artistique

TEXTE PUBLIÉ DANS LA REVUE V.S.T (VIE SOCIALE ET TRAITEMENT, REVUE NATIONALE DES CEMEA), N° 88, TITRE : CRÉATION NÉCESSAIRE, ÉRÈS, AVRIL 2006, pp. 63-66.

Communique-t-on sur le handicap ou sur l’artistique ? L’affirmation de la compétence artistique paraît être l’option unique à retenir, mais la réalité est parfois tout autre.

Continuer la lecture de Dilemme quotidien en CAT artistique 

Pour des bâtis de la subversion 

rubon250-33940TEXTE PUBLIÉ DANS L’OUVRAGE COLLECTIF ‘‘ 10 ANS D’ACTIONS ARTISTIQUES, AVEC LA REVUE CASSANDRE, UNE DECENNIE DE COMBAT CULTUREL EN PENSÉES ET EN ACTES. PRÉFACE DE ROBERT ABÉRICHED », PARIS, L’AMANDIER  / CASSANDRE-HORSCHAMP, 256 pp, FÉVRIER 2006, pp. 61.

La « collision » de l’art et du social provoque un bain de jouvence, vitale pour nombres d’artistes, vitale aussi pour les « sans »- parole, droit, liberté, éducation -, ceux qui tentent au jour le jour de résister contre un environnement mortifère. Pour prouver au monde que l’on peut être différent de ce qu’on paraît être. Pour s’inscrire dans des territoires imaginaires et développer un rapport créatif au réel. Des lieux existent, des équipes se battent, des artistes aiment s’y perdrent pour chercher de nouveaux codes.

Continuer la lecture de Pour des bâtis de la subversion  

Danse à trois temps

EXTRAIT DE LA « DÉDICACE DE L’AUTEUR », PUBLIÉE SUR LE SITE « PASSION DES LIVRES » À L’OCCASION DE LA SORTIE DE « HORS-SCÈNE : DU HANDICAP À L’AVENTURE THÉÂTRALE » – DÉCEMBRE 2005.

J’étouffe.
Du pouvoir de l’éducateur avant celui des personnes en survivance.
J’ai fui cette réalité manifeste. Dans ma fuite, j’ai trouvé l’art, véritable outil émancipateur pour les rejetés des circuits traditionnels, qui se sont trouvés «hors-scène» avant d’avoir le temps d’y aller.
Je cherche les chemins de traverse.
Allons voir du côté de notre sensibilité si nous n’y sommes pas. Eux, et nous. Aïe, aïe, aïe. L’art libère, transforme, met en relation. Ce qui n’est pas rien.
Prenons un radeau. Ou une péniche. Ou un rêve.

Continuer la lecture de Danse à trois temps 

Du risque et de l’intérêt d’une tentative en centre d’aide par le travail artistique

TEXTE PUBLIÉ DANS LA REVUE RELIANCE 3/2005 (no 17) , p. 118-124.

Tout comme les cat de type industriel ou de service, les cat artistiques ont pour but de permettre à des personnes reconnues « travailleurs handicapés » de bâtir un projet personnel d’insertion sociale et professionnelle. Les personnes accueillies consacrent l’essentiel de leur temps et de leur investissement à la musique, au théâtre et à la marionnette, professionnalisant une activité qui reste le plus souvent de l’ordre du soutien.

Continuer la lecture de Du risque et de l’intérêt d’une tentative en centre d’aide par le travail artistique