Nouvelle de danse [Presse] : « Sidi Larbi Cherkaoui, rencontres »

largeNOUVELLE DE DANSE, (PÉRIODIQUE TRIMESTRIEL), N°32 – OCTOBRE 2005. Ni critique, ni philosophe, Joël Kérouanton est éducateur spécialisé travaillant avec des personnes handicapées. Cette orientation professionnelle donne le ton et l’optique du livre, fruit d’un an d’entretien consacrés au travail du chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui, et plus précisément à deux de ses oeuvres, Ook (2002) et Foi (2003).

Deux créations faisant justement intervenir des interprètes en situation de handicap. Ook est issu d’atelier mené avec les membres de la Compagnie Theater Stap (fondé en 1987 à Turnhout et composé de vingt acteurs handicapés mentaux) en tandem avec la danseuse Nienke Reehorst. Foi est une création pour les Ballets C. de la B. impliquant un interprète mêlé à la compagnie. L’auteur rassemble ici ce qui lui semble constitué des éléments clés de la démarche de Sidi Larbi Cherkaoui glané au fil des entretiens et qui coïncidente et le touchent dans ses propres questionnements d’éducateur. Une démarche visant surtout à mettre en avant les liens relationnels plutôt que les individus eux-mêmes, la fluctuation des réactions émotionnelles, et résistant aux dictats des codes sociaux et esthétiques, et au soucis de « l’étiquette ». À ces propos, visant à refléter le travail du chorégraphe (sous un angle social et relationnel surtout) et l’apport des personnes handicapées dans son parcours artistique, se joignent en prose livre les observations personnelles de l’auteur : ce qui l’a troublé en tant que spectateur et qu’il veut partager. Ici aussi, beaucoup de réflexions sociales voire éthique plutôt qu’esthétique. Ce livre, fruit de rencontres et de dialogues privilégiant la sincérité entre les deux hommes travaillant avec des personnes différentes est à prendre comme « un autre regard » sur la création dramatique et chorégraphique, un regard somme toute différent des critiques de danse. CDP.