[Livre en cours] Prises de parole

RECUEIL DE TEXTES EN COURS D’ÉCRITURE

Pages : 200 pp.

 

4ème de couv : 

La parole, parfois elle se donne, parfois elle se prend. Comme la Bastille.

Extrait

(…) parce que ma mère était balayeuse et que mon père était ouvrier et qu’ils me le disaient hein, ils me le disaient du matin au soir, ils me le disaient hein que je n’essuierais pas le cul des riches que ça ne pouvait pas être mon ambition d’essuyer le cul des riches, les conditions de l’existence déterminent la pensée et je pensais et ma mère aussi pensait que le cul des riches, c’était tout ce qu’il ne fallait pas essuyer mais comment manger et se loger hein ¿ eh ben ma mère elle comptait sur l’école des mots, elle comptabilisait les mots que j’apprenais et elle avait son ardoise et elle crayonnait un trait par mot appris, à chaque mot nouveau ma mère était aux anges et je ne comprenais pas vraiment pourquoi mais ma mère savait qu’à chaque mot nouveau je m’éloignais du cul des riches, à chaque mot nouveau je me rapprochais de l’infini (…)