ça déchire à Rouen

745Présentation par l’éditeur

Revue de presse : Grand Rouen | Poezibao | Cassandre/ Horschamp

Référence : ça déchrire à Rouen, Champ social, Nîmes, 2012.

[…] C’est toujours la même histoire : au lieu de constater tout bêtement que les valeurs, c’est ni plus ni moins des mirontons comme vous et moi qui les font, aussi plats, aussi cons, aussi limités que vous et moi et sûrement pas infaillibles (…)

(…)les gens ils ont toujours derrière la tête, ce qui fait qu’ils peuvent jamais le voir en face, ce modèle idiot de comment le monde est fait, qu’y a quelque part dans les hauteurs une espèce de dépôt des poids et mesures où on trouve les étalons de tout ce qu’il faut dire et de ce qu’il faut pas dire, de ce qu’il faut penser et de ce qu’il faut pas penser, et toutes les fois qu’ils voudraient en sortir une ils se demandent ce que l’étalon va en dire. Si elle sera à la bonne longueur ou si elle va pas avoir l’air trop minable, alors neuf fois sur dix après avoir bien réfléchi ils préfèrent la rentrer en douce, ils ont trop peur d’avoir l’air con […].
Monsieur T.